Tag Archives: iad

IAD 2: c’est dead

Bon bah voila hein , c’est mort, nada, que d’chi, peau d’zob, rien.. enfin si, un taux à 0,1, la blague!

Je vais pas vous dire que je vais bien, que je le prends bien, parce que non même au bout de la 8eme tentative médicale, on ne prend pas bien un échec. Cela dit je me sens bizarre, j’arrive même pas à pleurer, je suis vide, même de mes larmes.

Et puis je suis vénère aussi, parce que ce matin j’ai contacté le CECOS pour savoir ou en était notre dossier (on s’est inscrit en aout 2013) et la dame m’a gentiment dit, que le délais d’attente était passé de 18 mois au moment de notre inscription, à 2 ans! Oui, 2 ans pour bénéficier d’un don de sperme en France. Si on amène un “donneur parrain” on peut espérer faire notre 1ere IAD française d’ici Février 2015, sinon ce sera pour Septembre 2015.

Elle est pas belle la vie? Du coup mon chéri qui avait déjà parler à ces collègues de la pénurie du don de sperme, va en remettre une couche. Plusieurs avaient dit être pour, mais entre le dire et le faire il y a une belle marge. Quand lors de notre inscription j’avais demandé pourquoi il n’y avait aucune propagande sur le don de gamètes, on m’avait répondu: “c’est du don, donc on peut pas faire de pub” WTF???!!!!! Je lui avais dit que c’était quand même bien hypocrite de dire ça, dans la mesure ou par exemple on fait la propagande pour le don du sang, le don d’organes.
“Donner votre sang pour sauver une vie”, “donner votre fric pour la recherche machin-chose”, ça ne choque personne, mais “donner votre sperme ou vos ovocytes pour donner de la vie”, ça c’est tabou, c’est choquant. On est des pestiférés ou quoi??? C’est quoi le problème en France boréal??!

Du coup bah on va faire notre 3eme IAD en Belgique et continuer de vider notre livret A sur mon prochain cycle, Noel approchant, avec sa magie et toussa toussa, on c’est jamais, ça pourrait être la bonne?

Et dire qu’en ouvrant face de bouc tout à l’heure je suis tombée sur la photo d’une ancienne collègue avec son petit bonhomme né ce matin. Une porte qui s’ouvre, une qui se ferme, c’est la vie!

snoopi sous la pluie

en mode DPO

Depuis l’insémination de mercredi dernier, j’essais de ne pas penser à. Et le week end dernier j’ai même réussit à passer un cap: VIVRE!

oui, le week end dernier nous sommes allé à l’anniversaire surprise d’un très bon ami. Ce fut l’occasion de rencontrer plein de belles personnes que je ne connaissais qu’en photo et je dois dire, que pas une seule fois je n’ai pensé à ma condition de “couveuse”. On a parcouru plus de 1500km en bagnole, j’ai bu 2 bières, dansé comme une folle, papoté, rigolé a me faire pipi dessus, me suis couchée à 4h du mat, en résumé: VIVRE et bondiou qu’ça fait du bien!

Et puis on a vu notre petite filleul, oui parce que mon chéri est parrain, ce qui fait de moi un peu une marraine vu que c’est moi qui vais m’occuper de tout gérer les cadeaux!!! hihiiiii!!!!! En plus c’est le bébé rêvé: elle est belle, a toujours le smile, ne pleur presque jamais, bref, j’ai bien essayé de choper les références histoire de commander la même, mais j’ai pas trouvé 😦 !!!!
D’ailleurs quand nos amis nous ont demandé si on voulait bien que mon chéri soit le parrain, ça été une telle émotion! Vous me connaissez, j’ai forcement chialé… 🙂

Bon j’ai quand même pensé à me mettre mes 3 doigts dans la journée (love for ever progestan because mes boobs sont enormous!) mais j’ai vraiment vraiment profité 🙂

On a même été au brame du cerf, pour celles et ceux qui ne connaissent pas, tu pars la nuit te poser à l’orée d’un bois et tu attend tous feux éteints pour pas déranger les bêtes. Et là, magique, les brames, le bruit des bois qui s’entrechoquent, les bruits de la foret… Je kiffe ces moments, je pourrais y rester des heures moi, là dans l’obscurité, guettant le moindre bruissement.

C’était très chouette. Depuis, j’essaie de garder le même cap, ne pas penser, vivre. Mais force est de constater que plus les jours nous rapprochent de la PDS et moins j’y arrive.
Alors, j’essaie de mettre un peu de distance avec tout ce qui a attrait à la PMA, moins de lectures bloggesques, plus d’activités manuelles pour me concentrer et ne pas laisser mon esprit divaguer..

La semaine prochaine, ma méchante collègue accouchera de son bébé, et moi, la PDS nous projettera dans les étoiles ou le vide sidérale.

ça commence bien….. + edit: ça commence!!!

Les fivicsi sans embryons: je connais, les stimulations avec ponction annulée: je connais, mais alors la, la, le labo qui oubli de transférer un résultat, je connaissais pas…..

Je m’explique: comme tu le sais, j’attendais “Josette” (mes règles) pour commencer IAD numéro 2, vendredi, youuuuhouuuu “Josette” est dans la place, je suis donc à J1, et va savoir ce qui s’est passé dans ma tête, mais pour moi J3 jour ou je dois faire ma 1ere pds était aujourd’hui. Sauf que si toi tu sais compter, J3 c’était hier…. Et c’est dans la nuit de samedi a dimanche, à 2h du mat’ que je me suis réveillée en panique  réveillant chéri pour lui dire:” putain!!!!! J3 c’est demain!!!!”

Je te passe le dimanche matin de brin que l’on a passé a essayer de joindre quelqu’un, et bien sur, point de labo ouvert et aucun hôpital n’a voulu me faire ma pds…. larmes et crise de nerfs…. Heureusement que des copines étaient la pour m’éviter de me liquéfier complètement, merci les filles, je vous aime! (dans ces moment la, l’homme sert plus a vous énerver qu’autre chose!) Bref, à 15h on réussi a joindre la Belgique qui nous rassure et nous dit que c’est pas grave, je n’ai qu’a faire la pds aujourd’hui à J4, ouuuuuffffffff!!!!!

Ce matin je vais donc au labo, me fais charcuter le bras et j’attend patiemment les directives de la Belgique.

Sauf qu’a 18h toujours pas d’appel, je commence à trembler et je téléphone moi même au service du monitorage, et la, re la poisse: le labo n’a pas transmit le résultat de la progestérone!

je téléphone au labo qui est fermé…. je pleurs, je me mouche et je téléphone à mon gynéco. La secrétaire est très gentille et me dit, qu’eux aussi ils leur manque le résultat de la progestérone, que le doc n’est plus a son cabinet et qu’il me rappellera demain matin pour avoir des nouvelles…..

Dons voila, je j’écris la morve au nez et les yeux tous braites en attendant que la Belgique me rappelle pour savoir si

  1. ils ont reçu le résultat de la progestérone
  2. ils ne l’ont pas reçu et tout n’est pas perdu
  3. ils ne l’on pas reçu et je m’assoie profond sur cet essai

POURQUOI C’EST PAS SIMPLE, HEIN?????? POUUUUUURRRRRQUOIIIIIIIIIII???????????? BORDALLLLL DE MAAARRRDEEEEEEUUUUUUHHHHHH!!!!!!!!!!!!

La suite dans l’édit…..

EDIT: CA COMMENCE!!!!

Ouffff la Belgique vient de me tel, le gynéco donne son feu vert pour commencer les injections de puregon!!! donc jusqu’à jeudi soir inclus: puregon 50unités et vendredi matin echo et nouvelle pds et je peux vous dire qu’ils vont m’entendre au labo!!!! nanméoooooo!!!!

merci merci pour tout vos calins virtuels qui ont rechauffé mon p’tit cœur et sécher mon nez 🙂

Merci Sainte Colette et en avant Guingamp!

Après moult appels au secrétariat de doc gentille (je n’ai pas atteins le record de pepette, championne du nombre d’appels occupés toutes catégories), la gentille secrétaire (pas bavmorda, elle doit me faire la gueule) m’a expliqué que je devais faire un mail à doc gentille avec la liste des médocs qu’il me faut pour l’IAD et la pds de J3.

Chose dite chose faite et doc gentille m’a répondu le soir même (à 23h23: elle est vraiment gentille doc gentille 🙂 ) elle va me préparer les ordonnances pour lundi prochain comme je le lui ai demandé et qu’on se verrait pour la première écho vers J7 ou J8!

Pompon sur la Garonne: c’est elle qui s’occupe de transférer tous les résultats des échos et pds à la Belgique 🙂 je n’aurais qu’a me piquer et suivre les instructions, c’est pas beau ça?!

En fait c’est tellement simple que ça nous parait complètement surréaliste, genre je demande à chéri à tout bout de champ si “c’est bien vrai qu’on va faire une IAD? Non mais t’es suuuuurrrrrr???”

bah ouhais, il semblerait bien que pour la première fois de notre vie pmesque tout aille bien, alors pourvu qu’ça dure 🙂 !!!

La Belgique nous donne la frite ;) + EDIT SUR LA COLETTE

Vendredi, c’était le jour de notre rdv en Belgique pour notre prochaine étape: l’IAD.

D’abord, point important de mon point de vue d’infertile aigrie: la PMA a son propre étage, pas de fertiles avec gros bidons dans le coin, non, que des couples comme nous! Ca, ça nous était jamais arrivé de pas croiser des gros ventres en salle d’attente. Donc, premier point positif 🙂

Ensuite, bah y’a du monde en salle d’attente, des Français, des belges, des parisiens, en gros, on est pas tout seul! la secrétaire est adorable, même quand on lui demande 2 fois la même chose et quand chéri va lui demandé si on a pas été oublié (oui on a quand même attendu 1h30) toujours le sourire et la voix douce: le rêve! Donc: 2eme point positif 🙂

Et puis vient notre tour. le gynéco est un drôle de monsieur avec de grosses lunettes carrées et le courant passe tout de suite. Il regarde notre dossier (34euros de photocopies…) et sélectionne les pièces qu’il veut garder. Puis nous discutons de notre parcours, des protocoles que j’ai déjà eu, et du pourquoi nous venons en Belgique. une fois le point fait sur le passé, place au futur: explication du traitement de stimulation qu’il me prescrit: youuuupiiiiiii!!!! Donc 3eme point positif 🙂

Ensuite nous avons rdv avec une infirmière sage femme qui nous explique tout le déroulement a suivre pour le traitement, les rdv a prévoir avec notre gynéco en France pour le suivi, les résultats de pds a fournir avant 14h bref tous les détails. Elle nous fait ensuite signer le consentement de don de gamète, puis nous remet un dvd qui explique chaque étape d’une procédure d’insémination et un exemple d’explication d’utilisation pour chaque médicament: comment piquer et ou, comment préparer la seringue, etc. Le truc complet de compète quoi! Et en plus je vous le donne en mille: elle est gentille et répond à toutes nos questions avec patience et sourire. Donc: 4eme point positif 🙂

Et le meilleur pour la fin: 5eme point positif (mais alors positif de chez positif hein!!) ON PEUT COMMENCER SUR MON PROCHAIN CYCLE!!!!!!!! Soit début juillet si duphaston fait bien son travail 🙂

Bon, faut bien un point négatif: je vous le donne en mille: je ne sais pas si ma gynéco en France pourra me suivre dans ce timing… Quand j’ai téléphoné à son cabinet vendredi, j’ai bien sur eu une secrétaire (mais pas bavmorda, ouf!) à qui j’ai expliqué la situation et qui donnera l’info à doc gentille et si mardi soir ils ne m’ont pas rappelé, je dois rappeler mercredi. Genre je vais attendre toute la journée à coté de mon téléphone???!!!! Bah non, j’attendrai mardi 14h et je les harcèle 😉

Nan mais marde quoi, y’a pas, faut qu’on puisse la faire cet été cette IAD! (je n’écrit pas volontairement IAD aux pluriel, positivisme, positivisme, positivisme!!!)

Chéri est tout content et on a donné l’info aux proches qui sont tous contents aussi 🙂 Vivement demain que l’on sache pour doc gentille!

Ps: Sainte Colette qui protège et aide les couples infertiles, steuplé steuplé, steuplééééééééé tu peux nous donner un p’tit coup de pouce là? 🙂 

 

EDIT: c’est qui Sainte Colette?

sainte colette

Sainte Colette est née à Corbie en picardie en 1381, alors que sa maman avait 60 ans…
elle est priée par les couples infertiles, car beaucoup de couple sont devenus parents par son intercession.
il existe une eglise Sainte Colette aux buttes chaumont. Sinon ses reliques sont exposées à Poligny dans le Jura.

Bon par contre quand on rentre dans les détails, elle fait un peu flipper la Colette:

“Il serait vain de comptabiliser les nombreux miracles et guérisons accomplis par ou grâce à Colette de Corbie.
Colette connut des extases, la lévitation, des effluves odoriférantes émanant de sa personne et de ce qu’elle touchait. Elle eut connaissance de l’état des âmes du purgatoire, des dons de clairvoyance et de prophétie.
Elle avait le goût de la pénitence, des mortifications, des jeûnes, de la pauvreté totale…”

Voila c’était l’edit culturel de l’année! 😉 Amen!

Il etait une fois…

Un gars et une fille se sont rencontrés sur le net, il y a 10 ans au bon vieux temps de Yahoo et Caramail. 2mois d’échanges par claviers interposés et the rencontre ! Et la bah: « chabada bada chabadabadaaaaa .. », en voiture Simone !!!!!

2 ans de relations à distance, monsieur habitant un point A, madame un point B 400 km plus loin, on s’est installés au point C à 700 km de nos points de départ ( tu me suis ? y’aura une interro à la fin)

Monsieur travaille à la capitale et moi pas trop loin de notre nid. 3 ans plus tard mariage et début des essais bébé. Le temps passe, courbe de température (que de tendresse entre mon thermomètre et moi), prescription de duphaston et plus d’1 an et demi après le début des essais : la consécration « vous êtes enceinte ! » Joie, bonheur, nuage de guimauve et petites licornes : la vie est belle belle belle ! J’ai droit à une écho à 7 semaines d’où je repars avec la première photo de notre petit et le doux son de son cœur qui bat pour toujours dans mes oreilles, la vie est belle belle belle !

Prochaine écho à 12 sg pour la déclaration officielle, je gerbe tous les matins, me nourri exclusivement de mini savane et de compote pomme banane mais c’est normal : la vie est belle belle belle !

Jour de l’écho, la gynéco est pas la, elle s’est pétée la cheville au ski, pas grave: la vie est belle belle belle! Et sa remplaçante est toute gentille. On s’installe, et chéri et moi fixons l’écran impatients.

Des secondes qui me paraissent des heures passent, je regarde la remplaçante : je comprends quand elle appuie sur le bouton sensé nous faire entendre le cœur de notre petit. Il n’y a eu que du silence, un silence de mort. Fin de la vie belle belle belle.

Le lendemain curetage sous anesthésie locale, il parait que c’est mieux de sentir partir son bébé, qu’on se remet plus vite qu’on nous dit. Cela n’a pas d’importance, moi de toute façon je ne suis plus la. 1 mois et demi plus tard je dois refaire un curetage, plus abrasif cette fois, car mon corps a continué de fabriquer du placenta, mon corps continu d’être enceinte.

Mon chéri est très présent, j’ai besoin d’être seule dans ma grotte. Nous prénommons notre petit Sacha, comme les anges, nous ne savons pas si c’était une petite fille ou un petit garçon.

Je reprends le travail, j’ai 4 autres collègues enceintes, je devais être la première à accoucher. J’essaie de ne pas voir ces ventres qui s’arrondissent. Le temps fait son travail, et nous prenons rdv avec un gynéco spécialiste en fertilité que j’appellerai doc lunette.

Toute une batterie de test et un spermo plus tard la sentence tombe : oats extrême de chéri. Et bim ! Dans les dents ! Mais doc lunette nous rassure, pour notre cas, il y a la : FIVICSI

Allééééééélouiiiiiia aaaalllléééééélouuuuu-aaaallléééélouuuuuiiiaaaaaaaaaa !!!!!!!!!!

Doc lunette devient mon dieu, son cabinet ma paroisse, les injections mon Ostie quotidienne. Je vais aux échos comme au confessionnal, à la ponction comme on va à Lourdes.

2 embryons, 20kg de cierges brulés et 15 jours plus tard : résultat négatif. La vie est pourrie pourrie pourrie. Et si vous voulez mon avis, Bernadette Soubirous était schizophrène et pis c’est tout, les miracles ça existe pas…

On pleur puis comme tout couple infertile et soudé, on se reprend et hop hop hop !!! On repart !!!!

La suite c’est 2 fiv sans embryons (encore un coup tordu de derrière les fagots de DNLP) 1 fiv sans ponction, et 1 fiv avec 1 embryon négative.

Du fait de notre taux de fécondation assez pourri, doc lunette nous oriente vers l’iad, l’autre Eldorado… du coup on s’inscrit au cecos en aout 2013 ( 18 mois d’attente) et on change de centre pour avoir un second avis.

Doc gentille est très gentille et empathique et nous propose une dernière fivicsi. On obtient 2 beaux embryons et une pds positive ! Mais le taux n’évolue pas bien et la fausse couche commence le jour de mes 36 ans le mois dernier. (Je n’en attendais pas moins de DNLP).

M’enfin bon, dans tout ce bourbier on a eu aussi des chouettes moments, des beaux voyages (bah ouhais, tu vois, comme on ne se ruine pas en couche et petit pot, bah on est pété de tune! trooooop d’la chance!!) et surtout on a adopté nos 2 matous : 2 p’tits noiraud trouvés dans la rue, tout dégueu et puant mais déjà trop meuuuugnooon !!! Ils sont très intelligents et parfois plus à l’écoute que certain humain…Avec le petit dernier qui a 6 ans ( l’autre a 7 ans) on est très fusionnel, quoi comment ça j’ai un chouchou???!!!! naaaaan pas du tout! 🙂

Et puis avec chéri, on s’aime. Le chemin est escarpé mais on est 2 pour le gravir. Et avant les iad, nous allons prendre un peu de temps, (surtout moi, je suis en plein big bang existentiel dont je te ferais part dans un prochain billet, petit veinard!!!) bien que nous ayons rdv en Belgique début juin pour voir comment ça se passe.

Voila, vous en savez un peu plus de compoteen and co ! 🙂  

 

Interro: sachant que 400km séparent le point A du point B, que monsieur met en moyenne 4h30 pour venir voir madame 2 fois par mois une fois sur deux et vice versa, combien de km monsieur et madame ont il parcouru?                                                     

Premier post 2ème!!

bon bon bon…. cette fois j’espère que ça va marcher puisque pour mon premier post, juste le titre a été enregistré… non seulement je suis une nulle de la procréation mais en plus je suis une nulle de l’informatique! Mais bon vous constaterez que dans les 2 cas, je me soigne 🙂

Petite présentation: moi compoteen 36 ans, pourquoi compoteen? bah parce que c’est mignon je trouve et puis parce que c’est aussi en rapport avec la compote,( heu à la base je voulais compotine mais WordPress en a décidé autrement, et finalement ce “teen” avec mes 36 balais est plutôt drôle!) je m’explique: la compote selon dans quel état est présentée la chose, ça peut être doux, coloré, faire envie. Et des fois ça ressemble a du vomi, moche et fade. En gros je me sens très proche de ça, un coup au top un coup au flop et cela depuis quelques années, depuis nos 3 ans de PMA en fait.

Je lis beaucoup de pmette et me suis dit que c’était peut être le moment pour moi aussi de lâcher tout ce que j’ai sur le cœur et dans la tête et surtout j’arrêterai peut être d’embêter chéri avec toutes mes questions existentielles… Nous verrons bien!

voila 3ans que nous sommes en PMA, résultat peu glorieux puisque nous avons fait 6 fivicsi (dont 1 traitement sans ponction pour cause de follicule en grève, et 2 ponctions sans transfert pour cause d’embryon absent) avec 3 transferts négatifs. En fait le dernier transfert a été positif mais c’est fini en fausse couche précoce.

Du coup nous voila dans le couloir de la PMA, la porte des fivicsi fermée et maintenant devant celle des inséminations avec don de sperme. Selon les gynécos vus, nous avons de grandes chances d’être parents par ce biais…..Mouaiiiiis c’est aussi ce qu’on nous avait dit avec la fivicsi car j’avais déjà été enceinte naturellement avant la PMA mais le cœur de notre petit Sacha s’est arrêté à 12 SG, donc c’était très bon signe ( oui enfin bon, y’a bien que nos gynécos qui y ont vu un “bon signe”…)  Du coup je dois dire que les années passant, je suis beaucoup moins enthousiaste et surtout, même si on a parcouru pas mal de chemin, j’ai l’impression de faire du sur place, toujours dans ce foutu tunnel de la PMA et seul avec notre espoir.

3ans qu’on ne vit que pour être parent et je ne compte pas les 2 ans d’essais naturel avant l’entrée en PMA. Et la, bah je ne sais plus vivre autrement…pffffffffff bordal de marde, est ce qu’un jour on verra la lumière de ce foutu tunnel???!!!

Heureusement il y a vos blogs qui m’aident à tenir le coup, à reprendre un peu d’espoir, à rire de nos expériences le frifri à l’air, à pleurer en se sentant moins seule et moins nulle. Et peut être que ce blog m’aidera aussi 🙂